Drame (France). Avec Raphaël Personnaz, Clotilde Hesme, Arta Dobroshi.
Produit en 2012. Sortie le 05/12/2012. Distribué par Pyramide.

Synopsis

Une nuit, Ak renverse un inconnu mais, poussé par ses deux amis d’enfance, il abandonne le blessé et s’enfuit. Ce qu’il ignore, c’est que la nuit de l’accident, une jeune femme, Juliette, a tout vu depuis son balcon.... Un Certain Regard, festival de Cannes 2012.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Le Monde

    Le scénario refuse les fioritures et précipite tout de suite les personnages les uns contre les autres. La mise en scène pose clairement les enjeux moraux de la situation. Arta Dobroshi est d'une violence égoïste et lucide qui saisit, Clotilde Hesme est presque cruelle, Raphaël Personnaz émouvant.

  • Télérama

    Jeu et visage aiguisés, sur le fil d'une fébrilité masquée, Personnaz apporte beaucoup d'intensité à son personnage.

  • Studio Ciné Live

    Catherine Corsini montre ici une bonne maîtrise de tension engendrée par le déni. Elle offre à Raphaël Personnaz la possibilité de prouver qu'il a la carrure pour tenir un premier rôle avec talent.

  • avoir-alire.com

    D’une belle justesse d’écriture, ce drame à portée sociale s’impose par la qualité de l’interprétation et la tension qui se dégage d’une mise en scène maîtrisée de bout en bout. Par petites touches impressionnistes, la réalisatrice orchestre avec brio ce choc des cultures. A la manière d’un moraliste proche du cinéma de Lucas Belvaux, Catherine Corsini parvient à susciter des torrents d’émotions contradictoires qui viennent brusquer le spectateur.

  • Le JDD

    Peut-on acheter le pardon ? Catherine Corsini y répond de façon originale. Une tension psychologique palpable traverse le film qui met en lumière le talent dramatique de Raphaël Personnaz.

  • Télérama

    Catherine Corsini raconte les dilemmes des personnages à la manière, énergique, d’un film noir. Comme dans un thriller, la caméra colle aux grandes enjambées de ce fils de pauvre obsédé par la réussite, interprété avec fièvre par Raphaël Personnaz. 

     

  • Le Monde

    Un film ambitieux et rigoureux.

  • Le canard enchaîné

    Un thriller hanté par le courage et le désarroi.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.