Comedie dramatique (France, Italie). Avec Valéria Bruni-Tedeschi, Louis Garrel, Marisa Borini, Filippo Timi, Céline Sallette.
Produit en 2013. Sortie le 30/10/2013. Distribué par Ad Vitam.

Synopsis

Louise rencontre Nathan, ses rêves ressurgissent. C’est aussi l’histoire de son frère malade et de leur mère, d’un destin : celui d’une grande famille de la bourgeoisie industrielle italienne. L’histoire d’une famille qui se désagrège, d’un monde qui se termine et d’un amour qui commence. Sélection officielle, en compétition, Festival de Cannes 2013.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • WasK

    Pour sa 3ème réalisation, Valeria Bruni-Tedeschi (Il est plus facile pour un chameau, Actrices), s’est adjoint les services de Noémie Lvovsky et Agnès de Sacy pour co-écrire avec elle le scénario. 

  • Le Figaro

    L'actrice et réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi réussit l'équilibre parfait entre comédie italienne et drame tchekhovien.

  • Télérama

    Après Il est plus facile pour un chameau... et Actrices, c'est le troisième volet de la trilogie narcissico-burlesque de Valeria Bruni-Tedeschi. Et le plus abouti. Entre l'Italie et la France, ce drame tchékovien a des airs de comédie déjantée. Un régal.

  • Les Inrockuptibles

     Les raisons d’aimer ce film abondent. D’abord, son sens comique. Et il sait aussi émouvoir.

  • Le Nouvel Obs.

    Le film fonce tête baissée, comme s’il défrichait un territoire pourtant balisé et par là même fait naître une indéniable fraîcheur.

  • Première

    Toujours aussi barrée, Valeria Bruni Tedeschi réconcilie l'inconciliable : son nombrilisme n'a rien de narcissique, son exhibitionnisme est pudique et sa complaisance flirte avec une certaine propension à l'auto-humiliation. Et l'ensorcelant Filippo Timi (Vincere) auréole le film d'une décadence chic très séduisante.

  • Studio Ciné Live

    Un récit mené tambour battant où alternent des scènes burlesques et des moments plus tragiques. Valeria Bruni Tedeschi révèle aussi la force comique de Louis Garrel. Après Il est plus facile pour un chameau et Actrices, la cinéaste a gagne en dextérité. On garde longtemps en mémoire la scène finale pleine de poésie.

  • Le JDD

    Une tragicomédie un peu folle, truffée de scènes hilarantes, largement autobiographique, mais nimbée d'un puissant sens de l'autodérision. Tel est ce château, délicieusement névrosé et, en un mot, irrésistible.

  • Le Monde

    Une comédie du déclassement drôle et intelligente.

  • Les Inrocks

    L'actrice-auteur joue à nouveau avec la pelote de l'autobiographie de façon lucide et affûtée.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.