Comedie dramatique (France, Belgique). Avec Benoît Poelvoorde, Ariane Labed, Max Baissette de Malglaive.
Produit en 2013. Sortie le 28/08/2013. Distribué par ARP.

Synopsis

Antoine, photographe joyeusement désabusé, a pour seul ami Matéo, le jeune fils de sa voisine souvent absente, auquel il donne une éducation fantaisiste. Un matin, des notes de piano venues de l'immeuble d'en face captent son attention...

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    La généralisation excessive du propos et la fin, ratée, ne doivent pas occulter les qualités du film, généreux et bienveillant. C'est quasiment un document sur Benoît Poelvoorde, d'une humanité déchirante.

  • Studio Ciné Live

    Ce mélo aux dialogues ciselés parle du malheur avec intelligence. Il repose aussi sur la prestation de Poelvoorde, immense comme d'habitude.

  • Rue 89

    Aux antipodes du misérabilisme auquel aurait pu se prêter le scénario, la cinéaste signe une fiction ultra-sensible qui respecte les zones d’ombre de ses personnages et privilégie la suggestion, l’épure et l’humour qui, selon la formule consacrée, mais en l’occurrence judicieuse, ressemble bel et bien à une politesse du désespoir. Une histoire de reconstruction qui permet à Benoît Poelvoorde d’interpréter l’un de ses plus beaux rôles.

  • Le JDD

    Le film offre à Benoît Poelvoorde une magnifique partition. Il est juste, touchant et bouleversant.

  • Libération

    On est reconnaissant à Fabienne Godet d'avoir résisté à la tentation de la romance. Poelvoorde éclaire ce récit initiatique.

  • Positif

    La cinéaste signe un film délicat et intense, qui a le bon goût de respecter les zones d'ombre de son personnage principal, l'acteur n'est pas pour rien dans la réussite de ce film maîtrisé et émouvant.

  • Le Point

    Rien ne vaut Poelvoorde dirigé par une femme. Entre les photos de Michael Ackermann et les partitions musicales circulent une étincelle, une attention au doute, au déséquilibre, un charme grave, retenu, qui méritent le détour.

  • Libération

    Benoît Poelvoorde, acteur superlatif qui apporte encore ici du neuf à son art. Le film agit comme l’impressionnante radiographie du passage d’un homme à travers la membrane d’une rencontre qui changera toute sa vie...

  • L'Express

    Benoît Poelvoorde, sobre dans la noirceur comme dans les sentiments, et Ariane Labed, jeune première au charme magnétique. On est là devant du cinéma français exigeant, qui caresse l'émoi à rebrousse-poil, qui offre une image soignée sans céder au formalisme. Bref, qui change du tout-venant.

  • Télécinéobs

    Film cristallin, superbe, inimaginable : l’émotion, par vagues, emporte le récit, et Fabienne Godet, la réalisatrice, est animée d’une conviction profonde. C’est du cinéma impalpable, poignant, subtil. Et Benoît Poelvoorde, pour une fois bridé, est simplement magnifique.

Toutes les critiques Réduire
Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.