Drame (Norvège). Avec Andrea Berntzen, Aleksander Holmen, Brede Fristad .
Produit en 2018. Sortie le 12/12/2018. Distribué par Potemkine.

Synopsis

Île d’Utøya, Norvège. Le 22 juillet 2011. Dans un camp d‘été organisé par la Ligue des jeunes travaillistes, un homme de 32 ans ouvre le feu... Prix oecuménique, Festival de Berlin.

Les séances

Du vendredi 14 décembre 2018 au mardi 18 décembre 2018
  • Au Mazarin

Ven. 14 Déc..

Sam. 15 Déc..

Dim. 16 Déc..

Lun. 17 Déc..

Mar. 18 Déc..

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Paris Match

    Sur le plan cinématographique, c’est un tour de force. En suivant la jeune Kaya le temps d’un impressionnant plan-séquence de 72 minutes - la durée de la tuerie -, le réalisateur norvégien nous place dans la situation inconfortable de la proie.

  • Télérama

    Si le film met mal à l'aise, et intègre, en dépit de son dispositif minimaliste, des éléments narratifs du cinéma de fiction qui peuvent paraître choquants (des personnages, du suspense), c'est parce que, comme souvent, la réalité de cette tuerie de masse, la plus importante commise par un homme seul, dépasse de loin tout ce qu'un scénariste aurait imaginé. 

  • Filmdeculte

    Si la tension est inhérente au sujet terrible, si le plan séquence fait corps avec l'urgence vécue par les protagonistes, le film apporte le point de vue correct. Son héroïne existe. Nuancée, elle occupe tout le temps l'écran, mais n'est pas que le jouet d'un suspense réductible à ses vertus spectaculaires.

  • avoir-lire.com

    Certains y verront un hommage vibrant aux victimes d’une attaque terroriste, d’autres dénonceront une récupération indéfendable. Dans tous les cas, le film est surtout l’occasion de théoriser sur la place de la caméra, et en cela, c’est une réussite cinématographique catégorique.

  • Première

    Après L'épreuve, Erick Poppe poursuit à l'extrême une approche immersive et sensorielle en filmant ses acteurs au plus près. Le réalisme qui en résulte ne relève pas pour autant du documentaire : il s'agit bien d'une fiction, inspirée de multiples témoignages de survivants.

  • Le JDD

    Dans ce film bouleversant, on ressent la peur panique, l'incompréhension, la confrontation brutale à la mort.

  • Le Monde

    Le film contraint le spectateur à cette peur au point d'annihiler tout autre forme de pensée. A ce titre, le procédé prouve son efficacité.

  • Le canard enchaîné

    Attention, à ce sujet sensible film exceptionnel. Tourné en une seule prise, ce film-performance est déchirant, marquant, mais jamais impudique.

  • Télérama

    Voilà un film marquant, engagé, émouvant et politique, qui assume une fonction extrêmement utile de signal d'alarme.

  • L'Express

    Le film n'est coupable d'aucun voyeurisme et évite tout écueil sensationnaliste. C'est éprouvant, mais édifiant. Osez voir.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.