Comedie dramatique (France). Avec Thomas Salvador, Vimala Pons, Youssef Hajdi .
Produit en 2014. Sortie le 18/02/2015. Distribué par Le Pacte.

Synopsis

L'histoire de Vincent dont la force, les réflexes et l'agilité décuplent au contact de l'eau. Festival de San Sebastian. Grand prix du jury, Festival de Bordeaux.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Les Inrockuptibles

    Le film ose l'audacieuse union de deux territoires de fiction a priori incompatibles : d'un côté le naturalisme buissonnier français (Rozier) ; de l'autre l'imaginaire superhéroïque US (Spider-Man, cité via une merveilleuse scène de baiser inversé). Cette gracieuse, mais fragile tentative de redéfinition des genres a été récompensée par le prix du public à la Roche-sur-Yon après avoir été primée à Bordeaux.

  • Studio Ciné Live

    Le naturalisme, les touches humoristiques et la manière de prendre à revers un genre typiquement hollywoodien surprennent et séduisent.

  • Première

    Voilà donc le buzz du mois. Imaginez L’homme de l’Atlantide réalisé par Alain Guiraudie et vous aurez une bonne idée de l’ambiance de ce premier long métrage : un marivaudage hypernaturaliste avec des superpouvoirs ; un film de superhéros low-fi qui lorgne plus vers Buster que Michael (Keaton).

  • Le JDD

    Dans les paysages somptueux du Verdon, Thomas Salvador enflamme l'imagination avec ce film singulier et son héros mystérieux. Aux explications rationnelles et aux effets numériques, il préfère les non-dits et une économie de moyens pour entretenir une atmosphère envoûtante.

  • Télérama

    Le film est charmant, poétique, joliment désinvolte.

  • Le Monde

    Des films les plus simples émane parfois la magie la plus grande. Vincent n'a pas d'écailles est de ces perles dont la critique enthousiaste pourrait avoir envie de ne rien écrire, de peur d'en briser le charme gracile et endurant.

  • Le canard enchaîné

    Lent, étrange, ennuyeux parfois, mais poétique aussi, le film se visite comme une curiosité.

  • Libération

    Le film investit le naturalisme hexagonal si violemment décrié par un public que ne comble que les exploits graphiques des personnages Marvel ouy DC en le colorant d'incongruités à la fois drôles et poétiques.

  • Critikat

    En soumettant son personnage à toutes les vitesses de déplacements possibles, le film se laisse lui-même traverser par des rythmes différents. C’est là que sa singularité rejoint celle de son personnage. 

  • Les Inrockuptibles

    Un premier long métrage éclaboussant d'inventivité et de grâce poétique.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.