Drame (Italie, Royaume-Uni). Avec Dakota Johnson, Ralph Fiennes, Tilda Swinton, Matthias Schoenaerts.
Produit en 2015. Sortie le 06/04/2016. Distribué par Studio Canal.

Synopsis

Un couple élégant et sophistiqué passe des vacances romantiques dans une villa sur l'île de Pantelleria en Italie. Mais la visite impromptue d’un vieil ami accompagné d’une séduisante jeune fille va venir semer le trouble. Festival de Venise.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Télérama

    Un incroyable remake de La piscine (de Jacques Deray). On reconnaît la trame de l'original, mélange de tension érotique et de suspense criminel sous le soleil méditerranéen, mais les personnages sont différents, et le style, baroque, éblouissant. Luca Guadagnino s'était fait remarquer en 2009 avec Amore. Le voici dans la cour des grands. Ralph Fiennes est dément d'exhibitionnisme suicidaire. Matthias Schoenaerts évoque un jeune Delon qui aurait eu le poil blond. La jeune Dakota Johnson rayonne en adolescente malheureuse et aguicheuse. Et surtout, pour ses retrouvailles avec son réalisateur d'Amore, Tilda Swinton mérite le label improbable de génie. 

  • Première

    Faire un remake de La piscine (1969) paraissait inutile, mais Luca Guadagnino a son style. Aidé par ses comédiens, il livre une installation sexy, volontairement kitsch.

  • Cinechronicle

    A l’instar de l’oeuvre de Jacques Deray, la sensualité et l’esthétisme sont omniprésents ainsi que les paysages et la lumière, vraiment sublimes. Le chassé-croisé des sentiments fonctionne très bien, grâce à des comédiens convaincants. Par son inventivité et son audace, le réalisateur italien parvient étonnamment à enrichir La Piscine, transformant A Bigger Splash en une œuvre personnelle et rythmée, pleinement ancrée dans son époque, dont le dénouement se révèle aussi touchant qu’inattendu.

  • Version Femina

    La villa et l'île de Pantelleria sont splendides. Les acteurs sublimés dans ces images ensoleillées.

  • Studio Ciné Live

    Ralph Fiennes se régale à vampiriser l'écran avec son exubérance outrancière.

  • Le Monde

    Un huis clos fiévreux, doublé d'une satire sociale. Au final, un film original et puissant qui se déploie au-delà des jeux érotiques du quatuor pour se teinter d'une inquiétude venue d'outre-mer.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.