Drame (Etats-Unis). Avec Banks Repeta, Anne Hathaway, Jeremy Strong, Jaylin Webb, Anthony Hopkins.
Produit en 2022. Sortie le 09/11/2022. Distribué par Universal.

Synopsis

L’histoire très personnelle du passage à l’âge adulte d’un garçon du Queens dans les années 80, de la force de la famille et de la quête générationnelle du rêve américain. Sélection officielle, Festival de Cannes 2022.

Les séances

Du dimanche 4 décembre 2022 au mardi 6 décembre 2022
  • Au Renoir

Dim. 04 Déc..

Lun. 05 Déc..

Mar. 06 Déc..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Libération

    Dans un film au cordeau, James Gray fait l'autoportrait presque cruel de son adolescence.

  • Télérama

    James Gray retrouve avec émotion les lieux de son enfance. Le cinéaste de The Yards revient de Hollywood et de ses fastes pour un film modeste qui dit que le monde n'est plus ce qu'il était et fait vibrer dans les couleurs éteintes de la mélancolie le huis clos d'une famille, la sienne, premier motif de son cinéma.

  • Positif

    Derrière l'apparente simplicité du geste de Gray se cache une complexité fascinante qui ajoute un chapitre à l'oeuvre majeure d'un des plus grands cinéastes contemporains.

  • Première

    Un sujet puissant raconté sous la forme d'un beau drame feutré.

  • Femina

    Porté par une mise en scène élégante et nimbé de la lumière magnifique de Darius Khondji, le film est une réussite.

  • Le JDD

    Outre le commentaire social et politique d’un pays déjà rongé à l’époque par le racisme et l’antisémitisme, on est bouleversé par ce drame intimiste qui trouve sa puissance dans sa simplicité, par la mise en scène élégante, intelligente et subtile, sans oublier la photographie magistrale de Darius Khondji.

  • Les Inrockuptibles

    Le réalisateur américain convoque son enfance dans un film de fantômes. Un récit initiatique émouvant qui éclaire sa vocation de cinéaste.

  • Télérama

    C'est en romantique déchiré et déchirant que James Gray a filmé le monde enfoui de sa jeunesse.

  • Transfuge

    Avec ce film mélancolique inspiré de ses souvenirs d'enfance, James Gray retrouve la grâce classique de ses débuts (Little Odessa).

  • Le canard enchaîné

    C'est un film sensible, délicat, artiste, à l'image de son jeune héros.

  • Le Monde

    Le cinéaste, par la fluidité ouatée de sa mise en scène, rend sensible l'invisible.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.