Comedie (France). Avec Anaïs Demoustier, Edouard Baer, Jonathan Cohen, Gilles Lellouche, Pio Marmaï.
Produit en 2023. Sortie le 07/02/2024. Distribué par Diaphana.

Synopsis

Une journaliste française rencontre Salvador Dali à plusieurs reprises pour un projet de documentaire. Festival de Venise.

Les séances

Le mardi 27 février 2024
  • Au Renoir

Ven. 23 Févr..

Sam. 24 Févr..

Dim. 25 Févr..

Lun. 26 Févr..

Mar. 27 Févr..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Teaser

    Quentin Dupieux réunit six Salvador Dali pour un non-biopic, comme un grand-huit qui retourne la tête avec style. Drôle, bizarre et totalement génial.

  • Télérama

    Une comédie onirique, inventive et hilarante. Après Yannick, voici Dupieux qui passe au surréalisme baroque. Un anti-biopic qui s'amuse follement à dérégler le temps et les codes narratifs.

  • Première

    Dupieux a le sens du gag. Jonathan Cohen et Edouard Baer sont sublimes.

  • Transfuge

    Dali vu par Dupieux : quelques expériences surréalistes réussies, d'autres sans intérêt, pour une cuvée annuelle somme toute récréative et plutôt stimulante au milieu de films trop raisonnables.

  • Femina

    L'humour fantasque et visuel de l'artiste espagnol s'accorde très naturellement à l'esthétique de Quentin Dupieux.

  • Les Cahiers du Cinéma

    Cette focalisation sur une entreprise de mise en image fait sens, car les films de Dupieux entretiennent une parenté plus profonde avec la figure publique de Dalí qu’avec sa peinture : rien ne brouille mieux les frontières entre le réel et l’imaginaire qu’une vie elle-même faite œuvre.

  • Ecran Large

    En faisant de chaque plan la pièce d’un puzzle absurde, Quentin Dupieux nous donne envie de recomposer l’image finale qu’il se fait de Dali. Son film le plus ludique depuis un moment.

  • Le Figaro

    Ce Dali dans tous ses états souffle sur la poussière des musées, invente son propre personnage, bouscule sa légende. Entre deux éclats de rire, on percevra cette chose si rare, l'amour du cinéma.

  • Le Monde

    Daaaaaali ! éclabousse avec joie, célèbre son icône autant qu’il la ratatine.

  • Libération

    Délirant autour de la figure du peintre surréaliste, bringuebalée dans une interprétation à cinq têtes, le dernier long du cinéaste subvertit la temporalité par une esthétique du ressassement.

  • Télérama

    Dupieux s'amuse, tord le temps et l'espace, et signe un biopic joyeusement décalé.

  • Trois couleurs

    Une comédie d'une réjouissante liberté.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.