Drame (France). Avec Rebecca Marder, André Marcon, Anthony Bajon, Françoise Widhoff, India Hair, Ben Atttal.
Produit en 2021. Sortie le 26/01/2022. Distribué par Ad Vitam.

Synopsis

Irène, jeune fille juive, vit l’élan de ses 19 ans à Paris, l’été 1942. Sa famille la regarde découvrir le monde, ses amitiés, son nouvel amour, sa passion du théâtre… Irène veut devenir actrice et ses journées s’enchaînent dans l’insouciance de sa jeunesse. Semaine de la Critique, Festival de Cannes 2021.

Les séances

Du samedi 29 janvier 2022 au mardi 1 février 2022
  • Au Mazarin

Sam. 29 Janv..

Dim. 30 Janv..

Lun. 31 Janv..

Mar. 01 Févr..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Le Figaro

    Sandrine Kiberlain passe de l'autre côté de la caméra, et rend un hommage émouvant aux comédiens et à ses grands-parents.

  • Bande à part

    C’est un coup au cœur. De la première image à la dernière. Et celle-ci vous chavire et vous poursuit bien longtemps. Précision de l’écriture, justesse du regard, et, dans cet écrin parfait, des acteurs regardés, magnifiés. Et jamais là où on les attend. 

  • Le bleu du miroir

    En y insufflant une certaine modernité, Sandrine Kiberlain fait de son film un récit profondément universel, particulièrement actuel. Elle dresse le portrait touchant d’une famille unie contre vents et marées, qui témoigne l’un à l’autre un amour démesuré.

  • Positif

    Sandrine Kiberlain raconte cette histoire avec subtilité, humilité et un humour souvent bienvenu. Paradoxalement, la modestie des moyens donne à la réalisation une vraie qualité : elle permet au film d'échapper à un ancrage historique trop marqué et lui évite de tomber dans l'illustration pesante. Une surprise.

  • La Provence

    Un premier film poignant. Rebecca Marder y est exceptionnelle de densité.

  • Première

    Sandrine Kiberlain signe un récit initiatique vibrant, sublimé par une comédienne époustouflante : Rebecca Marder.

  • Femina

    Sandrine Kiberlain dévoile de multiples talents dont une écriture précise, un regard juste et une grande direction d'acteurs. Rebecca Marder est radieuse et d'une grâce infinie.

  • Télérama

    Avec un goût très sûr, la cinéaste débutante s'est affranchie des lourdeurs de la reconstitution historique. Comme son héroïne, elle fait vibrer le passé qu'elle recrée.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.