Drame (Etats-Unis). Avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson .
Produit en 2015. Sortie le 13/01/2016. Distribué par Warner Bros..

Synopsis

Adonis Johnson n'a jamais connu son père, le célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed, décédé avant sa naissance. Pourtant, il a la boxe dans le sang et décide d'être entraîné par le meilleur de sa catégorie.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Coogler est sincère dans ses intentions, cela se sent à chaque instant. Le ton est parfait, entre rushs d'adrénaline et embardées mélo. Mais par n'importe quel bout qu'on prenne le film, on n'a d'yeux que pour lui. Sly. (...) Dix ans ont passé depuis le dernier opus, sa voix est décavée comme jamais... Il a rarement été aussi touchant. Presque détendu, aussi, comme s'il était heureux d'imaginer que la franchise puisse lui survivre. (...) Voici l'épilogue qu'on n'attendait plus, un dernier round pour la beauté du geste. Le Gran Torino de l'étalon italien ? Quelque chose comme ça, oui.

  • Dossier de presse

    Ryan Coogler et son acteur Michael B. Jordan font de nouveau équipe pour ce spin-off de Rocky. Le film est consacré à Adonis Johnson, fils du célèbre champion du monde poids lourd Apollo Creed qui avait affronté Rocky dans les deux premiers volets de la saga, l'avait entrainé dans le troisième et avait trouvé la mort des mains du terrifiant Ivan Drago dans le quatrième.

  • Cinema Teaser

    Émotionnellement riche, qui confine parfois à la perfection. Plus qu'un hommage, Creed donne un second souffle à Rocky.

  • Positif

    Le film joue à merveille la carte feuilletonnesque du personnage récurrent qu'on a plaisir à retrouver.

  • Première

    Le ton est parfait, entre rushs d'adrénaline et embardées mélo.

  • Les Fiches du cinéma

    Relecture habile et sensible du premier Rocky, Creed est une belle réussite.

  • Les Inrockuptibles

    Entre fidélité fervente et réinvention inspirée, un spin-off magistral qui redonne tout son lustre au vieux mythe Rocky.

  • Télérama

    Une suite bourrée de références, où Stallone, très cabotin, reste convaincant.

  • Charlie Hebdo

    Le pari était risqué. Et réussi.

  • Avoir-alire.com

    Stallone rend les armes, et c’est magnifique.

  • Le Parisien

    Ça sent le cuir, la sueur et le camphre. Il se dégage en revanche de l'intrigue une certaine douceur, hormis le combat final, contre un puncheur de Liverpool, d'une intensité telle qu'il nous laisse KO.

  • Direct Matin

    Une réussite éclatante dans les moments d’émotion et surtout dans les scènes de combats, filmées avec virtuosité par ce jeune réalisateur de 29 ans.

Toutes les critiques Réduire
Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.