Drame (Canada, Etats-Unis). Avec Matthew McConaughey, Jared Leto, Jennifer Garner, Griffin Dunne.
Produit en 2013. Sortie le 29/01/2014. Distribué par UGC Distribution.

Synopsis

1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre... Festival de Toronto. Prix du meilleur acteur, festival de Rome. Golden Globes du meilleur acteur et second rôle. 3 Oscars : meilleurs acteur, second rôle et maquillage.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Studio Ciné Live

    Le réalisateur de C.R.A.Z.Y. raconte une histoire vraie. Matthew McConaughey campe ce dealer de manière si bluffante qu'une nomination aux Oscars lui tend les bras. Idem pour Jared Leto, saisissant en drag-queen. Loin des clichés hollywoodiens, Vallée assène ses scènes d'émotion comme des gifles.

  • Première

    Là où de nombreux cinéastes seraient tombés dans le panneau du drame solennel "inspiré de faits réels", Jean-Marc Vallée (C.R.A.Z.Y., Café de Flore) a choisi l'option la plus courageuse : autoriser son film, malgré le poids du sujet, à fonctionner comme un divertissement décomplexé où l'humour a le droit de côtoyer la douleur et où les thèmes n'interdisent pas une mise en scène audacieuse. De la même manière, le film ne met à aucun moment en avant la transformation physique des deux acteurs. Leurs performances exceptionnelles devraient leur permettre d'être nommés aux Oscars.

  • Teaser

    A une époque où beaucoup trop considèrent à tort que le sida ne tue plus, Dallas Buyers Club, bien que se déroulant au milieu des années 80, vient sonner le rappel. Sans pathos ni élans paternalistes, le film livre un regard plutôt âpre et sans concession sur la maladie. Le film a la bonne idée de donner la parole à un personnage antipathique sous tous rapports : homophobe, cocaïnomane, arnaqueur, dealer, irrespectueux, Ron Woodroof n’a rien de ces victimes tout public dont Hollywood fait des héros tire-larmes. La performance rugueuse, heurtée et pourtant aérienne de Matthew McConaughey – qui va bien au-delà de son impressionnante perte de poids – suffit à empêcher le film de sombrer dans la rigueur clinique. Son regard incandescent de combattant et sa malice de survivant emportent tout sur leur passage.

  • Le JDD

    Dans une mise en scène aussi sèche que son héros, évitant tout pathos et sentimentalisme, Matthew McConaughey, décharné et enragé, livre une performance saisissante, qui finit d'emporter le film.

  • Télérama

    Une histoire vraie étonnante, classique côté réalisation, mais stupéfiante côté interprétation.

  • Le canard enchaîné

    C'est un film à renversements superbement interprété. Ron ne se transforme pas en saint. Egocentrique, caractériel et magouilleur, ce personnage est tout de même irrésistible.

  • Les Inrockuptibles

    Jean-Marc Vallée ménage ses effets d'auteur avec une certaine efficacité de storytelling. Avec des acteurs au sommet, Dallas Buyers Club remplit assez bien son cahier des charges.

  • Teaser

    Grâce à son duo d'acteurs, Dallas Buyers Club retrouve la grâce noire du Macadam Cowboy de John Schlesinger. 

Toutes les critiques Réduire
Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.