Drame (Canada). Avec James Franco, Charlotte Gainsbourg, Rachel McAdams, Marie-Josée Croze.
Produit en 2015. Sortie le 22/04/2015. Distribué par Bac films.

Synopsis

Après une dispute avec sa femme, Thomas, un jeune écrivain, conduit sa voiture sans but dans la périphérie de la ville. Dans cette nuit d’hiver, en raison de l’épaisse couche de neige et du manque de visibilité, Thomas percute mortellement un jeune garçon qui traversait la route. Après plusieurs années, ce terrible accident résonne encore dans la vie de Thomas. Festival de Berlin 2015.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Tourné en 3D, le film suit le parcours émotionnel d'un coeur sec. Visuellement, Wenders et son directeur de la photo sont en recherche constante de références à la peinture (Edward Hopper, Andrew Wyeth...), en refus du relief sensationnel. A ce travail de l'espace, s'ajoute celui du temps, la narration faisant le choix de la lenteur entre deux accélérations. Inabouti, mais fourmillant d'idées, le film déconcerte par l'apparente simplicité d'un récit qui sonde des âmes douloureuses.

  • Positif

    Le retour gagnant de Wim Wenders dans la fiction.

  • Studio Ciné Live

    La mise en scène feutrée de Wenders (Pina, Le sel de la terre) atténue la force du mélo pour souligner la perfidie humaine de cette tragédie.

  • Trois couleurs

    La réflexion sur le thème de la rédemption est menée avec puissance par James Franco, énigmatique.

  • Version femina

    Le réalisateur de Paris, Texas applique à la fiction son expérience de la 3D. Faisant fi du spectacle gratuit, il englobe les personnages dans un écrin d'images splendides pour mieux étudier les âmes. Un beau film mélancolique.

     

  • Le JDD

    On est touché par ce mélodrame intimiste, traversé de moments de grâce. James Franco est très juste, Charlotte Gainsbourg très sensible.

  • Télérama

    L'égale empathie que témoigne Wenders envers ses acteurs, sa manière de faire progressivement connaissance avec chacun est plutôt prenante. La 3D, utilisée de manière intimiste pour une fois, ­accentue par la profondeur de champ l'isolement des divers personnages.

  • Le Monde

    Wenders revient avec un beau film. Il opère un magnifique retour à la lumière et au plan. Le tout débouchera sur un épilogue aussi poignant qu'inattendu. Wenders a retrouvé le chemin des sommets.

  • Pariscope

    Cette 3D intelligente et jamais gratuite, qui intensifie le charisme des acteurs, joue réellement sa partition avec le récit et la mise en scène. Une composition très subtilement accompagnée par la musique symphonique d'Alexandre Desplat.

  • Le Parisien

    C'est un film qui prend son temps et offre au spectateur matière à réflexion sur les conséquences des accidents de la vie. L'interprétation de James Franco dans le rôle principal est d'une exceptionnelle intensité.

  • Les Echos

    Wenders s'empare de le 3D pour composer une sonate où l'écran enveloppe le spectateur comme une couverture. Cette tragédie d'hiver marche ainsi vers le printemps. Elle raconte une réconciliation, l'histoire d'un monde en mille morceaux qui se reconstruit en trois dimensions.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.