Animation (Espagne, France). Produit en 2020. Sortie le 30/09/2020. Distribué par Sophie Dulac.

Synopsis

Complètement submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature de Franco, le gouvernement français ne trouve comme solution que de parquer ces Espagnols dans des camps de concentration. Dans l’un d’eux, deux hommes séparés par un fil de fer barbelé vont se lier d'amitié. L'un est gendarme, l'autre est Josep, combattant antifranquiste et dessinateur. Prix de la Fondation Gan, festival d'Annecy. Festival de Cannes 2020.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Cineuropa

    Une passionnante leçon d’histoire mise en scène avec maestria par Aurel, en utilisant au maximum les exceptionnels dessins de Bartoli insérés avec une grande fluidité dans un ensemble très sophistiqué.

  • Télérama

    Un premier long métrage passionnant et inspiré. Un coup de coeur !

  • Les cahiers du cinéma

    L'enthousiasmant premier long métrage d'Aurel, dessinateur de presse au Monde et au Canard enchaîné, choisit délibérément la voie de la mise en abyme et du dialogue intime. Naviguant d'une époque à l'autre, le scénario, aussi sûrement élaboré que déconstruit par Jean-Luis Milesi, ne cesse de suggérer de stimulants parallèles qui font toute la richesse de Josep.

  • Les Inrockuptibles

    Un film salutaire, déchirant, original.

  • Première

    Un récit trépidant, magnifié par la beauté singulière de son animation.

  • Le JDD

    Un film à l'esthétique superbe sur la transmission, le courage et l'amitié.

  • Télérama

    Le résultat étonne et bouleverse grâce à une narration puissante et une esthétique composite.

  • Le canard enchaîné

    Une page sombre de l'Histoire se voit ressuscitée en couleurs et avec verve par ce dessin animé.

  • Le Monde

    Un film bref et percutant portant un éclairage sur une période méconnue de notrre histoire.

  • Les Echos

    Avec une sobriété scénaristique et formelle de chaque plan, Aurel entraîne le spectateur dans un récit intime et historique passionnant qui, grâce à la finesse de son trait, honore comme il le mérite l'art de Bartoli.

  • L’Obs

    Le crayon est une arme à tuer les fascistes, le film le démontre avec éclat.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.