Comedie dramatique (France). Avec Catherine Deneuve, Chiara Mastroianni, Alice Taglioni, Johan Leysen .
Produit en 2018. Sortie le 06/02/2018. Distribué par Pyramide.

Synopsis

Claire Darling décide de vider sa maison et brade tout sans distinction. Les objets tant aimés se font l’écho de sa vie tragique et flamboyante. Cette dernière folie fait revenir Marie, sa fille, qu’elle n’a pas vue depuis 20 ans. D’après le roman "Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling" de Lynda Rutledge.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Wask

    Elle avait fait la clôture du Festival de Cannes avec L’arbre en 2010. La documentariste Julie Bertuccelli fait son retour à la fiction avec une adaptation d’un best-seller américain coécrite avec Sophie Fillières.

  • Télérama

    L'histoire de cette existence pleine de failles mystérieuses est portée par l'irremplaçable Catherine Deneuve, qui surprend encore. Quelle merveilleuse fable, aussi douce que triste, que ce film qui mêle présent et passé dans la même image. Julie Bertuccelli met son double talent de cinéaste de fiction et de documentaire à donner vie aux objets et à les nimber de poésie.

     

  • CineChronicle

    C'est avant tout un film d'ambiance à la dramaturgie très construite.

  • Première

    A l'instar de Raoul Ruiz, Bertuccelli appréhende le drame de l'existence comme un jeu où le surnaturel vient corriger les errances du réel.

  • Le Monde

    On prend toujours plaisir à voir Catherine Deneuve.

  • Le canard enchaîné

    Nostalgique, esthétiqment touchant, ce récit souffre d'une certaine sécheresse.

  • L'Express

    Original grâce à un montage qui alterne les époques, le film, d'abord difficile à cerner, se révèle finalement assez bouleversant.

  • La Croix

    Catherine Deneuve, bouleversante, éclaire ce joli film.

  • Transfuge

    On pense à Bergman pour ce passé qui vient assiéger le présent, ce goût des automates que collectionne Claire, cet esprit forain qui se manifeste notamment à travers une farandole d'enfants. 

  • La septième obsession

    A la lecture du synopsis, on pourrait croire au film pour seniors, à accompagner d’un débat sur le bien-fondé de la tutelle ou de la curatelle. Mais il est transcendé par le regard de cinéaste et l’excentricité mélancolique de Bertuccelli. 

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.