Drame (France). Avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Robinson Stévenin, Jacques Boudet, Anaïs Demoustier, Gérard Meylan.
Produit en 2017. Sortie le 29/11/2017. Distribué par Diaphana.

Synopsis

Dans une calanque près de Marseille, Angèle, Joseph et Armand se rassemblent autour de leur père vieillissant. C’est le moment pour eux de mesurer ce qu’ils ont conservé de l’idéal qu’il leur a transmis, du monde de fraternité qu’il avait bâti dans ce lieu magique, autour d’un restaurant ouvrier... Festival de Venise.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Wask

    On ne se lasse pas de prendre des nouvelles de Robert Guédiguian, l’Estaque et la cité phocéenne, personnage inépuisable de son oeuvre passionnante. De retour parmi les siens après des infidélités en Arménie, Guédiguian a coécrit une Cerisaie à la sauce méridionale avec l’auteur Serge Valletti et renoué avec sa troupe de coeur et d’âme.

  • Studio Ciné Live

    Engagé, généreux et joyeusement mélancolique, un beau Guédiguian. Il chérit ce monde de fraternité qui fut celui de sa jeunesse, il craint qu'il disparaisse, mais il regarde aussi devant lui.

  • Les Inrockuptibles

    Le nouveau Guédiguian, La villa, est un retour somptueux à ce que nous préférons chez lui : théâtralité assumée, sens du plan, sentimentalisme, utopie, espoir dans l'humanité. On peut trouver ça désuet, ringard. C'est bouleversant.

  • Le Monde

    Guédiguian revient à ses fondamentaux et signe un film plein de grâce et d’émotion, d’intelligence sur l’époque.

  • Version Femina

    Robert Guédiguian réunit sa troupe et livre un film hivernal et solaire, nostalgique et sublime sur le vivre-ensemble et notre capacité à nous renouveler.

  • Le JDD

    Un cinéma humaniste, bienveillant et nostagique, qui prend le temps de respirer et de se déployer avec intensité.

  • Libération

    Le communisme maritime de Guédiguian a plus que jamais les atours de la rêverie et les contours du réel, entre la mer et la scène. Dans ses vieux filets de pêche brillent des éclats d’avenir et quelques sanglots.

  • Télérama

    Un récit choral, fluide, dont l’action est habilement relancée par plusieurs épisodes dramatiques. Un film intensément mélancolique, mais aussi salutaire et teinté d'espoir.

  • L'Obs.

    Un film droit, émouvant, désabusé, mais pas résigné.

  • Première

    C’est l’un des Guédiguian les plus puissants et saisissants vus depuis longtemps – sans doute depuis ses grands drames du début des années 2000, la fresque chorale La ville est tranquille et le mélo noyé de larmes Marie-Jo et ses deux amours.

  • Le Monde

    Robert Guédiguian signe avec son vingtième long métrage un film délicat sur le temps qui passe.

  • Le canard enchaîné

    Guédiguian donne le plaisir de retrouver des figures familières dans un jeu toujours renouvelé. Afin d'aborder, avec pudeur et drôlerie, les questions intimes du vieillissement, de la transmission, de la mort qui vient...

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.