Drame (Israël). Avec Avshalom Pollak, Nur Fibak.
Produit en 2021. Sortie le 15/09/2021. Distribué par Pyramide.

Synopsis

Y., cinéaste israélien, arrive dans un village reculé au bout du désert pour la projection de l’un de ses films. Il y rencontre Yahalom, une fonctionnaire du ministère de la Culture, et se jette désespérément dans deux combats perdus : l’un contre la mort de la liberté dans son pays, l’autre contre la mort de sa mère. Prix du jury, Festival de Cannes 2021.

Les séances

Du jeudi 23 septembre 2021 au mardi 28 septembre 2021
  • Au Mazarin

Jeu. 23 Sept..

Ven. 24 Sept..

Sam. 25 Sept..

Dim. 26 Sept..

Lun. 27 Sept..

Mar. 28 Sept..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Le réalisateur du brillant Synonymes n'a pas manqué ses débuts dans la compétition cannoise avec ce film autobiographique et politique qui vous laisse KO debout !

  • Baz-art

    Il est assez rare de voir au cinéma une charge aussi féroce contre  Israël. Le film est bourré de scènes fortes, il est très dialogué et pourtant pas du tout intellectuel.

  • Le Monde

    Film après film (Le policier, L'institutrice, Synonymes), le cinéaste israélien garde intact son geste expérimental tout en cherchant constamment à faire vibrer une beauté visuelle, jamais esthétisante, en accord et en mouvement avec son regard d’une rare noirceur.

  • Avoir-alire

    Une critique très féroce du gouvernement israélien, avec rage et efficacité.

  • Bande à part

    Le film tout entier questionne l’identité et l’engagement, dans des paysages rocailleux et majestueux, sous un soleil transperçant. Toutes les figures incarnent une idée, une position, et renvoient le public à sa propre place, face à l’écran, et dans l’existence. Lapid croit puissamment au cinéma, comme page blanche idéale, comme matériau malléable et comme médium d’idées. Son geste est puissant et vivifiant.

  • Télérama

    Un cri de rage qui ne laisse par indemne.

  • Le canard enchaîné

    Un film excessif, explosif parfois, qui ébranle la conscience du spectateur.

  • Le Monde

    Un déchirant film d'adieu, plein d'amour et de rage.

  • 20 minutes

    Tendu, tortueux, exigeant, ce dernier film est intensément révélateur du malaise que traverse la société israélienne d’aujourd’hui.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.