Du 16 janvier 2019 au 22 janvier 2019
Pour voir ou revoir les meilleurs films de l'année 2018 selon la rédaction de Télérama au Mazarin et au Renoir. 3,50€ la place avec le Pass Télérama disponible dans le magazine du 9 et du 16 janvier (ou sur telerama.fr). Un pass définitif valable pour 2 personnes vous sera remis en caisse. A défaut de pass, les tarifs habituels s'appliquent. A cette occasion, 2 avant-premières (au tarif Télérama) vous sont également proposées : La chute de l'empire américain et Tout ce qu'il me reste de la révolution.
Western (Etats-Unis). Avec Joaquin Phoenix, John C. Reilly, Jake Gyllenhaal, Riz Ahmed.
Produit en 2018. Sortie le 19/09/2018. Distribué par UGC.

Synopsis

Charlie et Elie Sisters ont du sang sur les mains : celui de criminels, celui d'innocents. Ils n'éprouvent aucun état d'âme à tuer. C'est leur métier. Ils sont engagés pour rechercher et tuer un homme. Prix de la mise en scène, festival de Venise.

Les séances

Le samedi 19 janvier 2019
  • Au Renoir

Sam. 19 Janv..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • L'Obs

    Une odyssée brutale et poétique, qui dénoue tous les clichés du genre, la noblesse des pistoleros, la ruée vers l'or, le lyrisme des grands espaces. Ici les sentiments sont frustes, la nature agressive, l'humanité noire, la route longue. (...) Jacques Audiard a donné des rôles formidables à John C. Reilly et à Joaquin Phoenix. Un beau film.

  • cineserie.com

    Avec son premier film « américain », Jacques Audiard réussit un très grand western, à l’équilibre entre classicisme et modernité, tout en y appliquant sa fibre d’auteur aux thématiques persistantes. Avec Les Frères Sisters, Jacques Audiard, dont on ne compte plus les César et autres récompenses, a de toute évidence quelques vues légitimes sur une certaine statuette qui manque à sa collection.

  • cineserie

    Jacques Audiard réussit un grand western américain, sombre et violent, et apporte à la majesté du genre l’intimité de ses thématiques.

  • L'Express

    Audiard met sa caméra au service d'un classicisme moderne, mêlant l'ampleur d'un récit sauvage et l'attachement aux interrogations humaines. Très grand film.

  • Première

    Jacques Audiard revient avec un film américain, un western adapté d'un roman de Patrick deWitt qu'il s'approprie pour en tirer une oeuvre très personnelle. (...) L'occasion pour Audiard d'aborder pour la première fois la question de la fraternité. Il le fait avec une sincérité et une tendresse folles que la dédicace du film à son frère aîné disparu vient renforcer.

  • Femina

    Jacques Audiard revisite avec grâce et génie l'univers pourtant surcodé du western. Paysages somptueux, ambiance de fin d'un monde... il y a longtemps qu'un western ne nous avait ainsi conquis et émus.

  • Bande à part

    Un western crépusculaire en forme de conte fraternel. Une pépite.

  • Culture box

    Les qualificatifs manquent pour dire combien Les Frères Sisters constitue une oeuvre accomplie et aboutie, comme l’on en voit rarement.

  • Elle

    La claque magnifique de la rentrée.

  • La Voix du Nord

    Jacques Audiard en état de grâce avec le portrait d’une fratrie de tueurs à gages dans l’Ouest américain, en pleine ruée vers l’or.

  • LCI

    Une œuvre incroyable.

  • JDD

    On est époustouflé par la densité du scénario, parfois impitoyable et souvent drôle. Sans oublier la photographie sublime de Benoît Debie et un quatuor de comédiens extraordinaires. Indispensable.

  • Culturebox

    Sans doute le plus grand film sorti depuis le début de l’année.

  • Cinéma teaser

    Rarement aura-t-on senti le cinéaste aussi ouvertement sentimental et apaisé. Un grand film.

  • DNA

    Audiard chevauche ce grand genre, le western, pour y faire tenir un sublime récit de fraternité, douloureux, grave et bouleversant.

  • 20 minutes

    En traversant l’Atlantique, le réalisateur de Dheepan n’a rien perdu de son âme ni de sa singularité

  • Cnews

    Le cinéaste prouve de nouveau la maîtrise parfaite de son art, grâce à ce conte à la fois sombre, optimiste et onirique, servi par la partition d’Alexandre Desplat et la force de l’interprétation de ses acteurs.

  • Nouvel Obs

    Une odyssée brutale et poétique, qui dénoue tous les clichés du genre. Un beau film.

     

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.