Drame (France). Avec Camélia Pand'or, Jisca Kalvanda, Mathieu Demy, Pierre Salvadori.
Produit en 2014. Sortie le 18/02/2015. Distribué par Shellac.

Synopsis

Lenny est une adolescente sauvage et solitaire d'une cité des quartiers nord de Marseille. Un soir, alors qu’elle répète du rap en cachette, elle rencontre Max, une jeune Congolaise sans papier qui tombe en arrêt devant sa voix et la puissance de ses mots.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Première

    Par petites touches, l'univers de ces personnages denses et complexes, à mille lieues des clichés, nous est révélé. Les actrices sont exceptionnelles.

  • Studio Ciné Live

    Un film tendre et optimiste sur une jeunesse sans repères.

  • Abus de ciné

    Histoire d'affirmation de soi, de canalisation intelligente d'une rébellion, mais aussi d'injustice sociale, Max et Lenny doit beaucoup à sa jeune actrice, Camélia Pand'or, renfrognée, agressive et si humaine sous la carapace qu'elle s'est construite face au monde qui l'entoure.

  • avoir-alire.com

    Max et Lenny s’inscrit dans la catégorie des grands films de société, passant habilement du rire aux larmes sans jamais être racoleur. Les personnages, criants de vérité, sont absolument fascinants.

  • Positif

    Un premier film ambitieux, maîtrisé, vivant.

  • Télérama

    Très vite, tout, de la mise en scène de Fred Nicolas (plans larges, aériens) aux personnages (des filles qui prennent leur vie en main) en passant par la bande-son (qui fait la part belle à la musique classique), évite la facilité. Entre deux blocs de béton, le réalisateur ménage toujours une échappée sur les calanques, la mer, la possibilité d'une évasion. Coécrite par François Bégaudeau, cette histoire d'amitié en terrain hostile vibre juste.

  • Le Monde

    Cette chronique d'une amitié féminine gagne son relief grâce à l'électrisante cité phocéenne où elle se situe.

  • Le canard enchaîné

    Fred Nicolas réussit son premier film et filme avec tendresse ses comédiennes en herbe.

  • Libération

    C'est un conte traversé par deux fées, mais les princes sont absents et encore moins charmants.

  • Critikat

    Avec le grand air de Marseille, le film est une aventure urbaine, hors des codes. Camélia Pand’Or porte par la force de ses mots l’énergie vitale du film.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.