Drame (Royaume-Uni). Avec Michelle Williams, Kenneth Branagh, Eddie Redmayne, Judi Dench.
Produit en 2011. Sortie le 04/04/2012.

Synopsis

Au début de l'été 1956, Marilyn Monroe se rend en Angleterre pour la première fois. En pleine lune de miel avec le célèbre dramaturge Arthur Miller, elle est venue tourner Le prince et la danseuse, le film qui restera célèbre pour l'avoir réunie à l'écran avec Sir Laurence Olivier... Golden Globe et Film Independent Spirit Award de la meilleure actrice.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Abus de ciné

    Michelle Williams a déclaré en interview qu’il lui avait été difficile de sortir de son personnage après le tournage. Comment effectivement sortir indemne d’un tel rôle ? Williams est Marilyn, elle irradie littéralement l’écran et l’équilibre du film tient vraiment à son interprétation toute en douceur et en finesse. 

     

  • Empire

    Hilarant par moments, mais aussi touchant, un biopic qui devrait valoir une pluie de nominations à Michelle Williams et Kenneth Branagh.

  • Clapmag

    Pari réussi pour Michelle Williams qui, bien que n’étant pas a priori proche physiquement de l’icône blonde, parvient à capter l’essence esseulée et extrêmement vulnérable de Marilyn.

     

  • Studio Ciné Live

    On retiendra l'interprétation impeccacle du casting.

  • avoir-alire.com

    Formellement classique, My Week with Marilyn rend un bel hommage à la star, mais vaut surtout par le regard qu’il porte sur ses acteurs et l’industrie du septième art. Curtis filme l’ensemble avec un plaisir communicatif et Michelle Williams s'empare de cette figure protéïforme avec une telle virtuosité qu'un Oscar aurait dû lui revenir. La beauté de son jeu réside dans un refus d’être Marilyn pour lui préférer une image, voire un fantôme.

     

  • Le JDD

    Un point de vue qui fait l'originalité de cette romance. Si l'on n'apprend rien de nouveau sur la fragilité psychologique de Marilyn, on découvre son côté manipulateur. My Week with Marilyn permet de pénétrer dans les coulisses d'un tournage houleux. Michelle Williams, une Marilyn tout en complexité, émouvante, offre des moments de grâce.

  • Le Monde

    La bonne idée de ce film est d'avoir montré Marilyn à travers les yeux d'un jeune homme stagiaire au début du film, et dont l'ascension au sein de la Warner se paye au prix d'une vampirisation par la système.

  • Le canard enchaîné

    Ce film très britannique permet de mieux comprendre l'actrice et son absence totale de confiance en elle.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.