Drame (France). Avec Pierre Deladonchamps, Céline Sallette, Michel Fau, Grégoire Leprince-Ringuet.
Produit en 2016. Sortie le 13/09/2017. Distribué par ARP Sélection.

Synopsis

Après deux années au front, Paul se mutile et déserte. Mais comment se cacher, quand on est condamné à mort dans un Paris en guerre ? Louise le travestit en femme. Il devient Suzanne, entraîne son épouse dans le Paris libertin des Années Folles... Sélection officielle, hors compétition, Festival de Cannes 2017.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Télérama

    Le film avance entre deux influences protectrices, d'un côté le lyrisme poétique de Jean Renoir, de l'autre l'extravagance superbe de Max Ophüls. Céline Sallette est impeccable, Pierre Deladonchamps de mieux en mieux. Tous les héros de Téchiné se métamorphosent, à leurs risques et périls. C'est leur transformation qui le fascine. Nous aussi, grâce à lui.

  • Slate

    Inspiré de faits réels, un récit vibrant d'actualité et de sensualité.

  • Positif

    Le film souffre beaucoup de son manque évident de moyens. En revanche, le travail sur les costumes et les éclairages est remarquable. Les comédiens sont très convaincants. Un petit Téchiné qui se laisse voir agréablement.

  • Grazia

    Le film prend le large, congédie le réalisme, déserte les morceaux de bravoure au profit d'un cinéma rêveur. Un drame ? Assurément. Une comédie ? Parfois. Une fiction vagabonde ? Tout le temps.

  • avoir-alire.com

    Oscillant entre linéarité limpide et chronologie bousculée, ellipses et dialogues explicatifs, le film trouve vite ses marques dans un montage maîtrisé, qui évoque par moments la démarche de Max Ophüls. Téchiné reste fidèle à son thème des vertiges et errements amoureux dans ce récit en costumes d’un beau classicisme.

  • Première

    Aux grandes questions identitaires et sociales posées par la transformation radicale de Paul, André Téchiné préfère le lustre moins flamboyant de la crise de couple traitée frontalement, sans chichis. Peu de folie, mais poignant.

  • Le JDD

    Le film offre une ambiance ostensiblement baroque, à la fois pudique et décadente.

  • Version Femina

    Pierre Deladonchamps et Céline Sallette irradient dans ce drame trouble et troublant, où le transformisme, d'abord prétexte, devient jeu et enjeu.

  • Studio Ciné Live

    Un Téchiné en demi-teinte où l'on retrouve nombre de thèmes chers au cinéaste : les effets dévastateurs de la guerre, la quête d'indentité, la frontière floue entre vérité et mensonge.

  • Le canard enchaîné

    Le film décrit avec raffinement le lent épuisement d'une volonté, face à une réalité de moins en moins maîtrisable.

  • Les Inrockuptibles

    Nos années folles, titre magnifique, désigne par son jeu de mots l’horizon du film : c’est parce qu’il s’est fait “folle” que Grappe vit de folles années ; mais il ne les vit pas seul, et c’est toute la force du cinéaste que de rendre palpable la complicité au sein du couple échevelé.

  • Les fiches du cinéma

    Un Téchiné intense, dont le classicisme peut décevoir ceux qui attendent plus de folie.

  • L'Obs.

    C'est fort et poignant.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.