Drame (France, Suède). Avec Jean-Pierre Darroussin, Anastasios Soulis .
Produit en 2012. Sortie le 30/01/2013. Distribué par Pyramide.

Synopsis

Ernest, un architecte renommé, ne vit que pour son travail. Un jour, il reçoit un appel de la police suédoise qui le décide à entreprendre un long voyage jusqu’à Kiruna, en Laponie. Il doit y reconnaître le corps d’un parfait étranger, son fils qu’il n’a jamais connu, ni désiré. Festivals d'Arras, Albi et Sarlat.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Prévoir

    Fin, sensible et drôle, une bouffée d'intelligence.

  • Dossier de presse

    En amont du film, Anna Novion (Les grandes personnes avec déjà Jean-Pierre Darroussin) est partie en Suède en voiture avec Jean-Pierre Darroussin. Ce road-trip a été décisif pour le film qui a été nourri par ce voyage. Suédoise par sa mère, Anna Novion confie avoir été inspirée par les peintures d'Edward Hopper pour la ville nordique que traverse le protagoniste.

  • Le JDD

    Un Darroussin pas sympa, ça existe. Rien de bien spectaculaire, mais la réalisatrice procède par petites touches intimistes qui n'empêchent pas quelques éclats.

  • Première

    La force (tranquille) du deuxième film d'Anna Novion après Les grandes personnes, tient à la modestie persque terne de ses effets et de ses nuances, au service d'un road-movie bienveillant.

  • Le Figaro Magazine

    Jean-Pierre Darroussin, inspiré et émouvant, prouve si besoin était qu'il est l'un des meilleurs comédiens du moment. Il compose avec grâce un tableau qui évolue au rythme d'un coeur qui bat enfin. La route qui mène en Laponie polit ce Parisien arrogant et cassant, fendillant l'armure dans laquelle il était reclus. L'amour et l'humour se précipitent dans la brèche. On rit, on verse quelques larmes, on sort tout heureux.

  • Positif

    Le film raconte d'abord comment un simple paysage peut bouleverser les évidences, remettre en cause une vie. A cette poésie du dépaysement, s'ajoute une figure, en fait, très rarement abordée au cinéma : celle de l'homme amoureux.

  • Télérama

    Au fil du trajet, les rencontres qui se nouent surprennent. Une réalité nouvelle s'installe, filmée en toute liberté. Sans crier gare, les repères du monde familier changent, et sans rien souligner, Anna Novion nous entrâine ailleurs.

  • Le Monde

    Le film cache sous ses apparences austères de belles pensées sur l'attention et la disponibilité à l'autre et inspire à Jean-Pierre Darroussin une composition nuancée et touchante.

  • Le canard enchaîné

    Un road movie délicat où l'on retrouve avec plaisir le sens du cheminement dramatique, une belle profondeur et un humour irrésisitible.

  • Les Inrockuptibles

    Il y a chez Anna Novion une tendresse évidente et communicative pour ces spécimens entre deux âges.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.