Comedie (Etats-Unis, Italie). Avec Woody Allen, Ellen Page, Jesse Eisenberg, Alec Baldwin, Penélope Cruz, Roberto Benigni.
Produit en 2012. Sortie le 04/07/2012. Distribué par Mars.

Synopsis

A la découverte de la ville éternelle à travers différentes histoires de personnages (simples résidents ou visiteurs pour l’été), mêlant romances, aventures et quiproquos.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • avoir-alire.com

    Depuis Match Point,  Woody Allen a complètement abandonné les quartiers huppés de Manhattan pour se lancer dans un city trip de grandes villes européennes : Londres, Barcelone, Paris, et maintenant, Rome, magnifiée par la photo de Darius Khondji.

  • Notes de production

    Comme à son habitude, son film précédent à peine sorti, Woody Allen entame déjà le tournage du suivant, toujours sans titre précis (Untitled Woody Allen Project), et cette fois-ci aux Etats-Unis, entre San Francisco et New York, avec Alec Baldwin, Cate Blanchett et Peter Sarsgaard dans les rôles principaux.

  • The New Yorker

    Ellen Page fait une performance brillante. Elle est l'une des plus belles créations féminines de Woody Allen.

  • Dossier de presse

    Dans la lignée de Match Point (2005), Vicky Cristina Barcelona (2008) et Minuit à Paris (2011), Woody Allen choisit une nouvelle destination européenne pour tourner To Rome With Love. Comme le titre l'indique, c'est la capitale de l'Italie qui décore son nouveau film après Londres, Barcelone et Paris. Le cinéaste semble vouloir continuer sa tournée sur le continent en annonçant un prochain film qui aurait lieu à Copenhague.

     

  • Note de production

    To Rome With Love est inspiré du Décaméron de Boccace, une œuvre majeure de la littérature italienne. Le cinéaste propose une relecture moderne et très libre de ce recueil de nouvelles qui a intéressé le cinéma depuis le film homonyme de Pasolini en 1971.

     

  • Etat critique

    Même d'humeur badine, Woody Allen reste un excellent conteur. Il jongle avec les clichés sur l'Italie, sa capitale et ses habitants. C'est inégal, mais les comédiens s'amusent et Woody Allen, toujours joyeusement désespéré, cherche ici une récréation lumineuse et flâneuse.

  • Le JDD

    Si tous les chemins mènent à Rome, ils sont ici pleins de charme et d'élégance, surtout en compagnie de Penélope Cruz et d'Alec Baldwin.

  • Femina

    S'axant sur le pouvoir des apparences et des (dés)illusions via les prismes de l'amour, de l'art et des médias, le cinéaste raconte les destinées chamboulées de ses protagonistes sur lesquels il pose un regard tour à tour tendre, absurde ou cruel, mais toujours drôle et bienveillant. Billy Wilder n'est jamasi loin.

  • Excessif

    Ça frétille toujours autant du côté du Woody tour operator. À 76 ans, le réalisateur poursuit son voyage en Europe, décevant les nostalgiques de Manhattan, réjouissant ceux qui acceptent que le réalisateur balade son génie avec beaucoup de légèreté et sans vraiment se renouveler. Pourquoi bouder son plaisir annuel ? Un film plein de charme.

  • Télérama

    Woody Allen s'essaie à la comédie à sketches à l'italienne... C'est son film le plus inégal depuis un moment, mais l'histoire qui réunit Jesse Eisenberg (The Social Network) et Ellen Page (Juno) est vraiment réjouissante.

  • Le canard enchaîné

    Le Rome de Woody Allen est une carte postale. On s'y sent comme en vacances et certains de ses gags font mouche. Woody est à l'écran pour nous régaler de ses bons mots et de ses névroses...

  • 20 Minutes

    Il s'est bien amusé, Woody Allen, et son bonheur est communicatif !

  • Nouvel Observateur

    Destins entremêlés, couples qui se font et se défont, quiproquos et volte-face, c’est à la fois drôle, mélancolique, charmant.

  • Positif.

    Vous y admirerez le magicien Allen pratiquer, avec l'assurance tranquille du conteur sage et expérimenté, ses tours de passe-passe d'un autre temps, qui est aussi le nôtre.

  • Excessif

    Dans ce théâtre de l'absurde, le moteur des histoires les plus folles, c'est l'homme, sa soif de succès, de grandeur, quelle qu'elle soit et par tous les moyens. (...) Ce To Rome With Love plein de charmes légers bouillonne du génie Allen.

  • A nous Paris

    Ces saynètes faites de rencontres, d’insolite et de quiproquos donnent un film léger qui part un peu dans tous les sens, mais qui reste marqué par d’enthousiasmantes fulgurances alleniennes.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Connexion Retour Fermer

Se désinscrire de la Newsletter

Veuillez saisir l'email que vous souhaitez désinscrire.

Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.