Documentaire (Royaume-Uni). Avec Whitney Houston.
Produit en 2018. Sortie le 05/09/2018. Distribué par ARP sélection.

Synopsis

Elle a vendu 200 millions d’albums. Elle détient le record du plus grand nombre de numéros 1 consécutifs. Sa chanson "I Will Always Love You" est le single le plus vendu par une chanteuse. Derrière les records, les rumeurs, les scandales, les secrets et la gloire, voici la vraie Whitney. Festival de Cannes 2018, hors compétition.

Les séances

Du mercredi 19 septembre 2018 au mardi 25 septembre 2018
  • Au Renoir

Mer. 19 Sept..

Jeu. 20 Sept..

Ven. 21 Sept..

Sam. 22 Sept..

Dim. 23 Sept..

Lun. 24 Sept..

Mar. 25 Sept..

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Positif

    Surprise : le réalisateur du Dernier roi d'Ecosse préfère livrer le portrait sensible et émouvant d'une femme vulnérable, bien plus complexe que ses ritournelles sucrées.

  • Libération

    Ce film livre un récit de vie très documenté, globalement dénué de tout sensationnel ou de mièvrerie. Il incarne très généreusement le personnage, restituant son génie vocal, sa personnalité solaire et abîmée d'enfant grandie trop vite. Le caractère enjoué de Whitney Houston, à l'aune de l'arc tragique du récit, diffuse une mélancolie persistante.

  • Télérama

    Fille de la grande Cissy Houston, choriste d’Aretha Franklin, nièce de Dionne Warwick, Whitney n’a pas eu la chance de naître à la bonne époque. Kevin McDonald avoue qu’il s’est fait prier avant de se lancer dans l’aventure. La chanteuse ne l’intéressait pas. La grosse artillerie estampillée Bodyguard écrasait tout, laminait tout, la voix prodigieuse et la personnalité fantastique et complexe que le documentaire met en lumière. Whitney est un étrange cousin d’Amy, un concentré de noirceur, une épopée trash dont personne, pas même le spectateur, ne peut sortir indemne.

  • L'Obs.

    Les documentaires sur les destins sacrifiés des pop stars font recette. Pas étonnant : derrière la musique, la gloire et l'argent, ce ne sont que familles déchirées, pères cupides, frères ou fiancés profiteurs. Les Borgia dans le showbiz. Dans le genre, Whitney se pose là.

  • Le JDD

    Portraitiste de génie, Kevin Macdonald (Le dernier roi d'Ecosse) signe un film passionnant : grâce à une mise en scène élégante, pudique et percutante, il livre anecdotes intimes et scoops stupéfiants.

  • Première

    Si Whitney est plus conventionnel dans sa forme d'Amy, il dégage la même impression de gâchis monumental, celui d'un talent fragile, sacrifié sur l'autel médiatique. C'est bouleversant.

  • Télérama

    La vie intime est omniprésente, sans voyeurisme excessif. Une précis, mélancolique, de composition et décomposition d'une diva.

  • Le canard enchaîné

    Le film fourmille de séquences étonnantes d'intimité.

  • Le Parisien

    Pas besoin de s'intéresser a priori à Whitney Houston pour être fasciné par le film.

  • Les Inrockuptibles

    Un biopic documentaire d'une grande intensité romanesque.

  • L'Express

    Le film apporte un éclairage inédit sur la carrière d'une star dont le destin tragique semblait inévitable. Etonnant et bouleversant.

Toutes les critiques Réduire

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.