Comedie dramatique (Etats-Unis). Avec John Lurie, Eszter Balint, Richard Edson.
Produit en 1984. Distribué par Les Acacias.

Synopsis

Eva, 16 ans, quitte la Hongrie et retrouve son cousin Willie, installé depuis 10 ans aux Etats-Unis. Inadaptés à cette terre de désillusions, ils partent de Miami découvrir le paradis de la Floride, royaume du jeu et dernier espoir d'un exil douloureux. Caméra d'Or, festival de Cannes 1984. Copie restaurée.

Bandes annonces et vidéos

Photos et affiches

Critiques des professionnels

  • Les Inrockuptibles

    Le comble de la branchitude étant de ne pas l’être, Stranger Than Paradise, marqué années 80 mais résistant merveilleusement à la revoyure, est le contraire d’un film trash : plans fixes à la Ozu, jeunes gens Nouvelle Vague (ou New Wave) mais “no sex every night”, humour pince-sans-rire, stases composées, pose équilibrée du récit et maîtrise de l’ellipse – on ne perd jamais le contrôle dans le cinéma de Jarmusch. Plus étrange que le paradis, l’imaginaire, cette zone protégée entre les fantasmes de la vieille Europe comme repoussoir et l’Amérique noire (les usines de Cleveland), blanche (le lac Erié qu’on ne voit pas à cause du temps), vaine et vide (la Floride, c’est moche finalement). Un film en jeu d’échecs ou tout se joue entre les cases. Le grand film de la Quinzaine 1984.        

Suivre le film

Connexion Retour Fermer

Réinitialisez votre mot de passe

Réinitialiser votre mot de passe à l’aide de l’adresse e-mail associée à votre compte.

Connexion Retour Fermer

Une expérience personnalisée !

Se connecter avec Facebook

ou se connecter par Email

Mot de passe oublié ?
Récapitulatif de paiement Retour Fermer
Créer un compte Retour Fermer

Inscrivez-vous pour bénéficier de vos avantages !

Se connecter avec Facebook

ou s’inscrire par Email

En créant un compte, vous confirmez que vous acceptez les conditions d'utilisation, la politique de confidentialité et l'utilisation des cookies de Les Cinémas Aixois.